De la CONCEPTION à la NAISSANCE

Saviez-vous que vos enfants pouvaient aussi hériter de votre patrimoine psycho-émotionnel? En effet, la vie de l’enfant ne commence pas le jour de sa naissance, ni à l’état d’embryon, mais une dizaine de mois plus tôt! Quand il arrive au stade de fœtus, le bébé à déjà vécu, à travers ses parents, et donc déjà fait l’expérience des émotions et de l’influence de l’environnement extérieur. Cela va continuer pendant les 9 mois de vie fœtale, durant lesquels le bébé ne fera qu’un avec sa mère, jusqu’au jour de sa venu au monde.

La conception:

La conception est la période avant que la maman soit enceinte. Il ne s’agit pas seulement de l’instant T de la conception du bébé, mais d’une période bien plus étendu (9mois) durant la quelle le bébé est considéré comme un projet (ou pas !).

Tout ce qu’il se passe pendant cette période et qui affecte les futurs parents, le futur bébé est susceptible d’en hériter. Vous savez déjà que biologiquement, un enfant hérite de ses parents (ou même grands-parents, arrières grands-parents etc…) la couleur de ses yeux, de ses cheveux, certains traits de morphologie etc… mais saviez-vous qu’il héritait aussi d’un bagage émotionnel via la mémoire cellulaire ?

Tout le contexte de la vie des futurs parents sera aussi transmis au futur bébé, il ne s’agit pas seulement de la rencontre entre un spermatozoïde et une ovule, mais de la fusion de deux patrimoines biologiques qui comprennent chacun des éléments, génétiques, physiques, mentaux et émotionnels.

Ce qui va affecter le futur bébé :

  • Une IVG ou fausse couche ou perte d’un enfant avant celui-ci (peu importe combien de temps avant.
  • Bébé non désiré.
  • Viol.
  • Bébé pansement : pour réconcilier un couple.
  • Bébé chantage : « je reste avec toi si tu accepte de me faire un enfant ».
  • FIV ou PMA.
  • Le statut et la relation entre les futurs parents, en couple/mariés ou non.
  • Les attentes de la famille, pression, ambiance familiale etc… : « c’est l’heure de faire un bébé la non !? ».

Les conséquences fréquentes :

  • Angoisses, anxiétés, peurs  liées à la mort.
  • Faible estime de soi, peur du rejet.
  • Problèmes de rapport à la sexualité.
  • Difficultés dans la prise de décision et passage à l’action.

Le bagage émotionnel des parents, les conflits non résolus, les angoisses, les traumatismes « non guéris », les non-dits, les peurs etc… laissent une trace dont le bébé héritera.

La vie fœtale:

La vie fœtale c’est toute la période de grossesse, pendant plus ou moins 9 mois, du moment de la fécondation,  jusqu’au jour de la naissance. Cette fois ci le bébé n’est plus au stade de projet, il est bien présent (oui oui même à 1 semaine de grossesse), en pleine évolution et va TOUT vivre et ressentir comme maman (et ce qu’il y a autour).

La maman et le bébé ne font plus qu’un et le bébé se retrouve exposé à tout ce que la maman traverse (positif et négatif). L’état d’esprit et les émotions de la maman jouent un rôle très imporant et affecteront l’évolution du bébé.

 Encore une fois, le contexte et l’ambiance aussi bien familiale qu’extérieur de ces mois de vie fœtale vont impacter le bébé, il peut déjà enregistrer des schémas, vivre un traumatisme ou choc émotionnel qui vont s’imprimer dans la mémoire du corps.

Ce qui va affecter le futur bébé :

  • La découverte de la grossesse par les parents et leur réaction
  • L’annonce de la grossesse aux proches et leurs réactions
  • La dissimulation de la grossesse par choix
  • Au bout de combien de mois la grossesse a été découverte
  • Un déni de grossesse
  • La projection du genre (les parents ou la famille veulent absolument une fille ou un arçon)
  • La découverte du genre
  • La perte d’un des bébés lors des grossesses multiple
  • La relation entre les futurs parents, présence ou absence du père ou de la famille

Les conséquences fréquentes :

  • Angoisses, anxiétés
  • Faible estime de soi, peur de l’échec
  • Peur du rejet ou de l’abandon
  • Difficultés à faire des choix, à dire non
  • Problèmes liés à l’alimentation
  • Comportements obsessionnels liés à l’argent ou au travail
  • Difficultés d’expression et d’affirmation
  • Difficultés dans l’autonomie
  • Problèmes liés à la propreté

La naissance :

C’est le jour J, la venue au monde du bébé, mais aussi les premières semaines, voir mois, de vie du bébé.

La première chose à préciser est que le jour de la naissance, C’EST LE CHOIX DU BEBE, ce n’est pas celui de la maman et encore moins celui des médecins. Les machines et ordinateur ont beau calculer une soi-disant date de fécondation et soi-disant date de terme,  il n’y a qu’une personne qui sait quand c’est l’heure : C’est le bébé.

Pour ceux qui ont déjà fait chauffer du maïs pour obtenir du pop corn, vous avez du remarquer que même si les grains sont tous jetés sur le feu en même temps, ils ne « pop » pas tous en même temps, ils n’ont pas tous besoin du même temps de cuisson. Et bien c’est pareil pour les bébés/enfants, CHACUN SON RYTHME et ce tout au long de leur vie ! Qui peut dire ici qu’il.elle est né.ée le jour de son terme ?

Le jour de notre naissance, les circonstances de notre  venue au monde laissent des traces dans la mémoire du corps et notre mémoire émotionnelle, ils demeurent des traumatismes et auront un impact sur nos comportements.

Ce qui va affecter le futur bébé :

  • S’il arrive « trop tôt » ou « en retard » par rapport à la date prévu (par une machine).
  • Accouchement déclenché
  • Césarienne ou voie basse
  • Une sortie forcée : forceps, ventouses, ou même un bras
  • Péridural ou non
  • Cordon coincé ou enroulé autour du cou
  • Position d’arrivée, par les pieds, en sièges ou autre
  • Qui est présent ce jour là, qui coupe le cordon
  • La découverte du sexe
  • L’état de santé de la maman
  • Les premiers cris et pleurs
  • Le premier contact physique avec la maman
  • La santé du bébé, un séjour en couveuse etc…
  • Séparation de la maman pour x raison
  • Allaitement ou non
  • Choix du prénom (prénoms d’un proche vivant ou décédé, prénoms d’un enfant décédé)

Les conséquences fréquentes :

  • Difficulté à faire ses propres choix
  • Peur de l’abandon
  • Difficulté à s’éloigner de la maman
  • Troubles alimentaires
  • Problèmes de ponctualité
  • Insatisfactions
  • Capacité à entamer et terminer un projet
  • Difficultés d’expression et d’affirmation
  • Comportements obsessionnels liés à l’argent ou au travail

Tout évènement extérieur affectant les futurs parents : décès, violences, accident, hospitalisation, maladie, choc émotionnel, perte d’emplois, guerre, pandémie mondiale etc… aura un impact sur la vie du bébé. Que cela arrive avant la grossesse, pendant, ou à la naissance, l’enfant sera sera affecté d’une façon ou d’une autre par ce qui affecte ses parents.

Grâce à son accès à la mémoire du corps, la kinésiologie peut vous aider, ou vos enfants, à vous défaire des blocages liés aux traumatismes vécus intra-utéro, à la naissance, ou au bagage émotionnel hérité des parents.

Marine Beausoleil – Kinésiologue à Lieusaint, Seine-et-Marne (77)

Un avis sur « De la CONCEPTION à la NAISSANCE »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :