MA NAISSANCE, MON HISTOIRE, UNE EMPREINTE

  • Comment ma naissance peut-elle affecter ma vie aujourd’hui ?
  • D’où viennent ces schémas ancrés si profondément ?
  • Quels liens entre ma naissance et mes relations actuelles ?
  • Pourquoi c’est si dure d’avancer, cheminer, se lancer dans la vie ?
  • Qui a choisit le jour de ma naissance ?
  • Comment je me suis débrouillé ?

Comment ma naissance peut-elle affecter ma vie aujourd’hui ?

Ce n’est plus un secret pour personne, autant que la vie intra-utéro et la période de conception,  les conditions de notre venue au monde laissent une empreinte en nous. Le début du travail, l’accouchement en lui-même, les premiers jours de vie, et même l’aspect administratif de cet évènement ont un impacte sur notre développement et nos comportements futur.

Voici quelques exemples de personnes dont la vie aujourd’hui à l’âge adulte est affectée par la façon dont ils sont venus au monde. (Afin de respecter la vie privée de mes clients, les prénoms ont été changés)

BESOIN D’UN COUP DE «MAIN»

Aline a un gros manque de confiance en elle, et éprouve des difficultés à avancer dans ses projets, à sauter le pas toute seule, elle a besoin qu’on lui tente la main. Son besoin de « l’autre » la suit jusque dans ses relations et se traduit par de la dépendance affective et une peur de l’abandon. Bref, Aline à du mal à trouver son indépendance.

La naissance d’Aline: C’est par voie basse, et avec l’aide d’une méthode peu douce et qui a un fort impact sur les nouveaux nés, qu’Aline est venu au monde : par forceps. Le forceps est un matériel d’extraction qui, comme son nom l’indique, permet d’accompagner le fœtus et de l’extraire. On n’a pas laissé Aline faire son chemin toute seule.

Ce qui s’inscrit dans la mémoire du corps :

  • J’ai besoin de l’aide de l’autre
  • Je suis dépendante de l’autre pour vivre
  • Je ne suis pas capable d’y arriver toute seule
  • Je ne peux pas y arriver toute seule
  • Confiance en soi
  • Angoisse liée aux relations
  • Dépendance affective
  • Difficulté à avancer dans les projets, quitter une situation sécure, prendre son indépendance

DERACINEE

Mylène est de nature anxieuse et chaque épreuve pour elle est synonyme d’angoisses. Elle a très peu confiance en elle et c’est dure pour elle, de s’exprimer, de se mettre en avant, de prendre sa place. Ces derniers temps Mylène à la sensation d’être bloquée et de ne pas arriver à avancer dans la vie, ses jambes sont lourdes et douloureuses, c’est comme si elle ne pouvait pas compter sur ces dernières pour avancer.

La naissance de Mylène: Mylène était tranquillement cachée au fond du ventre de sa mère quand elle s’est sentie déracinée par des mains étrangères. En effet elle était placée les pieds en avant, pas du tout en position pour sortir, elle a donc du être délogée, repositionnée et dirigée vers la sortie, par voie basse.

Ce qui s’inscrit dans la mémoire du corps :

  • Je ne peux pas compter sur mes jambes
  • Je ne peux pas compter sur moi-même
  • Ce n’est pas moi qui prends les décisions et passe à l’action
  • Je n’avance pas sereinement dans la vie

JE NE PEUX PAS M’ELOIGNER

Adrien subit une pression familiale inconsciente qui lui fait endosser un rôle ainsi que des responsabilités, envers sa mère notamment, et qui le fait souffrir de l’épaule gauche. Adrien ne vit pas sa propre vie, ne vit pas là ou il veut, fait toujours en sorte de satisfaire les autres (sa famille et surtout sa mère) pour ne pas briser l’harmonie et éviter le conflit. Malgré ses envies et ses besoins, Adrien se sent incapable de contredire ou s’éloigner de sa mère (au sens propre comme figuré).

La naissance d’Adrien : Ce jour là déjà Adrien était très (trop) attaché à sa maman… son cordon ombilicale faisant une boucle autour de son coup, s’il forçait pour sortir, il s’étouffait, la séparation (quitter le nid, « loin » de maman) n’était donc pas envisageable.

Ce qui s’inscrit dans la mémoire du corps :

  • Je dois rester près de ma mère pour survivre
  • Je ne dois pas aller vers le conflit/séparation (synonyme de mort)
  • Je dois entretenir l’harmonie (synonyme de vie)

 MANQUE D’ASSURANCE

Sarah manque d’assurance et a une faible estime d’elle-même, elle a besoin qu’on lui tende la main pour passer à l’action.  Elle ne se sent pas considérée ni écoutée, elle a du mal elle-même à écouter ses propres besoins d’ailleurs. C’est difficile pour Sarah de prendre sa place (toute seule), elle se place toujours derrière/après les autres.

La naissance de Sarah : Une césarienne programmée, qui s’est à priori très bien passée sur le plan médical. Mais sur le plan psycho-émotionnel, Sarah s’est fait sortir du ventre de sa mère, par une main extérieur, à un moment qu’elle n’avait pas choisi. Peut-être qu’elle avait besoin de plus de temps mais ce besoin n’a pas été écouté, peut-être qu’elle aurait pu sortir toute seule, par voie naturelle, mais elle n’a pas pu faire ses preuves.

Ce qui s’inscrit dans la mémoire du corps :

  • Je ne suis pas capable d’y arriver toute seule
  • J’ai besoin qu’on me tende la main
  • Mes besoins ne sont pas considérés / Je n’écoute pas mes besoins
  • Je passe après les autres

Une empreinte unique

Chaque naissance et chacun de ces exemples sont des cas particuliers et même si vous pouvez vous reconnaître dans certaines de ces histoires, les listes de conséquences restent exhaustives. Chaque être humain est unique de par ses expériences, ses parents et son cheminement et ses choix, il en est de même pour leurs histoires.

Grâce à la kinésiologie, vous pouvez mettre en lumière ces évènements comme la naissance ainsi que l’empreinte qu’elle a laissé en vous. Cette emprunte est une trace invisible, comme un programme d’ordinateur, qui va formater notre comportement face à la vie, aux épreuves, aux émotions, installer des schémas etc… Le but est surtout de vous permettre de défaire ces schémas et programmes, de reprendre confiance en vous, de retrouver l’équilibre et la sérénité dans vos choix et  dans votre vie.

Marine Beausoleil – kinésiologue à Lieusaint, Seine-et-Marne (77)

Les chakras

Les chakras c’est quoi?

En sanskrit, le mot chakra signifie « roue ». Les chakras sont des centres d’énergies invisibles à l’œil humain, par lesquels notre énergie circule .Ils constituent la base de la médecine ayurvédique en Inde. On compte de nombreux chakras et chacun d’eux est un vortex énergétique qui nous permet de ressentir, d’agir, d’être et de créer. Les 7 chakras principaux sont situés le long de la colonne vertébrale, chacun d’eux a un rôle précis, et il est important de les équilibrer.

La circulation énergétique dans les chakras peut être trop rapide, ou au contraire trop lente, ce qui va le perturber, le déséquilibrer. Ainsi on dit que le chakra est sur-actif, ou sous-actif. Pour qu’un chakra soit équilibré, il faut que les énergies qui y circulent soit harmonieuse. Quand la circulation énergétique est perturbée dans l’un des chakras, c’est tout l’équilibre physique, psychique et émotionnel qui est affecté. Les chakras ont une action aussi bien sur le fonctionnement des organes, que le système endocrinien, les émotions etc…

Les chakras sont des centres d’énergies par lesquels notre énergie circule. Les 7 chakras principaux sont situés le long de la colonne vertébrale, chacun d’eux a un rôle précis, et il est important de les équilibrer.

Pour être dans une énergie de bien-être, chaque chakra a besoin d’être équilibré et en harmonie avec les autres. Il est donc très important de connaître et de comprendre tes chakras pour être à l’écoute de tes énergies.

Les 7 chakras principaux :

MULADHARA, Le chakra racine : « Je Suis »

Le chakra racine est situé au niveau du coccyx, il gère les fonctions d’élimination, la sécurité, la survie et les émotions primaires.

  • Organes/partie du corps : il est associé aux 3 premières vertèbres, au côlon, à l’anus, à la vessie aux reins et glandes surrénales, aux jambes, aux pieds et aux intestins.
  • Couleur : rouge / noire
  • Planète : Saturne
  • Note : Do
  • Mantra : LAM
  • Energies liées : ancrage, instant présent, réalisation concrètes, connexion au matériel, nos besoin fondamentaux (sommeil, nourriture, logement), mon chemin  de vie.
  • Quand mon chakra racine est déséquilibré :

CHAKRA SURACTIF:

  • J’ai des peurs infondées et persistantes
  • Je suis trop centrée sur le matériel et déconnectée de mes émotions et ressentis.
  • Je suis plus connectée à mon mental qu’à mon intuition.
  • Je suis trop dans la logique, trop rigide, pas assez souple.
  • J’ai du mal à lâcher prise.

CHAKRA SOUSACTIF

  • Je suis désorganisée, dispersée, j’ai du mal à me concentrer.
  • Je ressens de l’anxiété.
  • Je manque de dynamisme
  • Je me sens bloquée, mes projets n’avancent pas.
  • J’ai tendance à fuir la réalité.
  • Dépendance (alcool, tabac, etc..)

SWADHISHTHANA, Le chakra sacré : « Je Ressens »

Le chakra sacré se situe juste au-dessous du nombril, il gère l’énergie sexuelle et vitale, les sentiments et la fonction de reproduction.

  • Organes/partie du corps : il est associé aux organes reproducteurs, à la poitrine, aux reins, à la vessie, au colon, au bassin, aux hanches, aux lombaires et aux fluide (sang, lymphe, urine, sperme, bile, eau, larmes, sueur).
  • Couleur : Orange
  • Planète : Jupiter
  • Note :
  • Mantra : VAM
  • Energies liées : Confiance et estime de soi, la colère (consciente ou inconsciente) connexion aux sentiments et émotions profondes, notre sensibilité et notre identité.
  • Quand mon chakra sacré est déséquilibré:

CHAKRA SURACTIF:

  • J’ai des problèmes de dépendance affective.
  • J’ai des relations émotionnelles et affectives compliquées (toxiques).
  • J’ai l’impression d’être agressée en permanence.
  • Ma sensibilité est accrue.
  • Je n’ai pas/plus confiance en moi.
  • Ma sexualité est démesurée.
  • Je ressens de la frustration.

CHAKRA SOUSACTIF:

  • Je suis déconnectée de mes émotions et sentiments profonds.
  • Je me sens indifférente et insensible, incapable de ressentir des choses fortes et positives.
  • Il y a comme une carapace entre moi et les autres et j’ai des difficultés à communiquer.
  • Problèmes liés à la sexualité et ou l’intimité.
  • J’ai perdu le goût pour la vie.

MANIPURA, Le chakra du plexus solaire : « Je Fais »

Le chakra du plexus solaire se situe au niveau du sternum, il est le siège du pouvoir et des émotions.

  • Organes/partie du corps : il est associé au système nerveux et digestif, au foie et au pancréas, à l’estomac, aux muscles, aux articulations, à l’intestin grêle, à la vésicule biliaire, aux reins, à la peau, et aux yeux.
  • Couleur : Jaune
  • Planète : Mars
  • Note : Mi
  • Mantra : RAM
  • Energies liées : calme intérieur et sérénité, connexion aux pensées positives, peurs, stress, angoisses.
  • Quand mon plexus solaire est déséquilibré :

CHAKRA SURACTIF:

  • Je donne des critiques fortes envers les autres.
  • J’ai des difficultés à prendre en compte mes propres responsabilités.
  • Je suis perfectionniste.
  • Je reproche aux autres ce qui me paralyse moi-même.
  • Tout me semble compliqué.
  • Je suis fermée, je refuse de changer d’avis, je ne suis pas dans l’ouverture.
  • J’ai besoin de contrôler, j’accepte difficilement l’autorité.
  • J’ai une faible estime de moi.

CHAKRA SOUSACTIF:

  • J’ai un sentiment d’insécurité permanant.
  • J’ai du mal à me connecter à mes valeurs et mes attentes.
  • Je me sous estime.
  • J’ai tendance à laisser les autres choisir pour moi.
  •  Je suis anxieuse et stressée.
  • Je baisse facilement les bras.

ANAHATA, Le chakra du cœur :  « J’Aime »

 Il se situe au niveau de la poitrine.

  • Organes/partie du corps : il est associé au cœur, aux poumons, à la circulation sanguine, aux mains et aux bras.
  • Couleur : vert
  • Planète : venus
  • Note : Fa
  • Mantra : YAM
  • Energies liées : l’amour de soi et des autres, la réception de l’amour des autres, la joie de l’instant présent, la gratitude, la compassion, la respiration.
  • Quand mon chakra du cœur est déséquilibré :

CHAKRA SURACTIF:

  • Je cherche plus l’amour des autres que mon propre amour.
  • J’ai des problèmes de dépendance affective et liens toxiques.
  • Je ressens beaucoup de tristesse, de chagrin, de nostalgie.
  • J’ai du mal à créer des liens positifs et lumineux avec les autres.
  • J’ai une personnalité possessive.

CHAKRA SOUSACTIF:

  • Je ne me sens pas digne d’être aimée.
  • J’attire des personnes qui renforcent la faible estime que j’ai de moi.
  • Je me sens déconnectée des autres et incomprise.
  • J’ai tout le temps besoin d’être rassuré.
  • J’ai peur du rejet.
  • J’ai tendance à être paranoïaque.

WISHUDDHA, Le chakra de la gorge : « J’Exprime »

Il se situe au niveau de la gorge.

  • Organes/partie du corps : il est associé à la gorge, aux oreilles, au cou, à la thyroïde, aux épaules, à la bouche, la mâchoire, les poumons, les bronches.
  • Couleur : Bleu clair
  • Planète : Mercure
  • Note : Sol
  • Mantra : HAM
  • Energies liées : la communication avec moi-même et avec les autres, la sincérité et l’honnêteté. L’expression et la créativité
  • Quand mon chakra de la gorge est déséquilibré :

CHAKRA SURACTIF:

  • J’ai du mal à écouter les autres.
  • J’ai tendance à imposer mes vérités et mon point de vue.
  • Je suis plus connectée à mon mental qu’à mon intuition.
  • Je suis agressif dans ma façon de communiquer.
  • Je chercher à me protéger plutôt qu’à m’ouvrir aux autres.

CHAKRA SOUSACTIF:

  • Je suis comme muet, je n’arrive pas à dire ce que je ressens.
  • J’ai des difficultés de langage.
  • Je manque d’assurance.
  • Je ne suis pas naturel et sincère.

AJNA, Le chakra du 3ème œil : « Je Vois »

Le chakra du 3ème œil se situe au niveau de la glande pinéale, au milieu du front, entre les sourcils.

  • Organes/partie du corps : Il est associé aux yeux, au front, aux sourcils, à l’hypophyse, aux oreilles, au cervelet.
  • Couleur : Bleu indigo
  • Planète : Soleil / Lune
  • Note : La
  • Mantra : OM
  • Energies liées : connexion à l’imagination et à l’intuition et au ressentis, voix intérieur, lâcher-prise, libération mental (peurs et systèmes de croyances).
  • Quand mon chakra du 3ème œil est déséquilibré :

CHAKRA SURACTIF:

  • J’ai du mal à m’ancrer.
  • J’ai beaucoup d’idées, mais du mal à les concrétiser.
  • J’ai un sentiment d’insécurité, et des vertiges.
  • Je suis trop branchée sur mon mental, et déconnectée de mes ressentis et mon intuition.
  • Je sur-intellectualise tout.

CHAKRA SOUSACTIF:

  • Je manque de confiance en moi.
  • Je suis très rationnel.
  • Je n’arrive pas à méditer.
  • J’ai besoin de me rassurer en me connectant au matériel.
  • Je suis dans une grande dualité qui me cause beaucoup de fatigue.

SAHASRARA, Le chakra coronal : « Je Vibre »

Le chakra coronal se situe au niveau du cuir chevelu, au sommet du crâne.

  • Organes/partie du corps : Il est associé au crâne, et au cerveau. Système nerveux, osseux, musculaire et épidermique.
  • Couleur : Violet
  • Planète : Uranus
  • Note : Si
  • Mantra : HIM
  • Energies liées : connexion avec le divin, la source. Mission de vie, spiritualité, médiumnité, sagesse. Aussi lié au chakra du 3ème œil.
  • Quand mon chakra coronal est déséquilibré :

CHAKRA SURACTIF:

  • J’ai un égo spirituel trop développé.
  • J’avance dans la spiritualité par envie d’être reconnu et non par altruisme.
  • Je cherche la reconnaissance des autres.
  • Je suis déconnecté de ma vérité intérieure.

CHAKRA SOUSACTIF:

  • Je manque de confiance en moi concernant ma spiritualité.
  • J’ai l’impression de ne pas trouver mon chemin de vie.
  • Je ne reconnais pas mes qualités/capacités spirituelles.
  • J’ai l’impression de ne pas être capable de me connecter à mes compétences spirituelles.

Comment équilibrer ses chakras ?

MULADHARA, Le chakra racine :

  • Méditation pour l’ancrage et la pleine conscience.
  • Chant du mantra LAM.
  • Marcher pieds nus dans la nature, activités manuelles.
  • Connexion à l’instant présent.

SWADHISHTHANA, Le chakra sacré :

  • Méditation du sur le chakra sacré.
  • Chant du mantra VAM.
  • Rédiger une lettre de pardon.
  • Travail de libération des émotions.

MANIPURA, Le chakra du plexus solaire :

  • Méditation sur le chakra du plexus solaire.
  • Chant du mantra RAM.
  • Etudier son alimentation.
  • Exercices de respiration.

ANAHATA, Le chakra du cœur :

  • Méditation du chakra du cœur.
  • Chant du mantra YAM.
  • Exercice du bonhomme allumette de Jacques Martel.

WISHUDDHA, Le chakra de la gorge :

  • Méditation sur le chakra de la gorge.
  • Chant du mantra HAM.
  • Rédiger une lettre de pardon.

AJNA, Le chakra du 3ème œil :

  • Méditation sur le chakra du 3ème œil.
  • Chant du mantra OM.
  • Privilégier la solitude et le calme.

SAHASRARA, Le chakra coronal :

  • Méditation sur le chakra coronal.
  • Chant du mantra HIM.
  • Tirage d’oracle.

Le maintien de l’harmonie entre nos chakras est nécessaire à notre bien-être, c’est la clé de notre équilibre. La kinésiologie ou les soins énergétiques peuvent vous aider à identifier les chakras perturber, et les rééquilibrer, toute fois, ces derniers ce remplace pas une consultation chez un professionnel de santé.

En cas de problème de santé, il est conseillé de consulter un médecin ou un spécialiste.

Marine Beausoleil – kinésiologue à Lieusaint, Seine-et-Marne (77)

Kinésiologie et psychologie

Quelle est la différence entre la kinésiologie et la psychologie ? Une question qui revient souvent est qui est très intéressante.

Je voulais aborder le sujet car il est important pour moi de parler des leurs points communs de ces deux pratiques, mais aussi de leurs différences et surtout de leur complémentarité !

Les points communs entre la kinésiologie et la psychologie :

La kinésiologie et la psychologie sont deux pratiques dont le but est de vous accompagner dans votre démarche vers votre bien-être.

Le kinésiologue, autant que le psychologue sont là pour vous donner les clés qui vous permettrons de retrouver l’autonomie dans vos choix, reprendre les rennes de votre vie, ou retrouver la sérénité suite à un choc, un traumatisme, un deuil etc…

Dans les deux cas, vous êtes acteur et restez maître de votre propre changement. La kinésiologie et la psychologie nécessitent la volonté et l’implication du patient. Le kinésiologue ou le psychologue ne peuvent pas utiliser les clés à votre place ou avancer à votre place, car l’évolution et le changement ne viennent pas de l’extérieur, mais de l’intérieur, de vous-même.

La kinésiologie et la psychologie (comme toutes les pratiques de santé) ne sont pas des pratiques exclusives ! Il est important de se rappeler que la santé dépend de trois aspects : structurel, biochimique, et émotionnel. C’est trois aspects doivent être pris en compte comme une unité et non dissociés, c’est pourquoi pour une problématique, plusieurs pratiques (qui agissent sur différents aspects) sont souvent  nécessaires. Il ne faut pas négliger la complémentarité des pratiques.

Les différences entre la kinésiologie et la psychologie :

L’étymologie de leurs dénominations parlent d’elles mêmes :

Kinésiologie = l’étude du mouvement du corps

Psychologie = l’étude du mental

Si la psychologie est reconnue pour être une thérapie verbale, la kinésiologie elle, est une pratique corporelle. En effet, quand l’outil du psychologue est la parole, celui du kinésiologue est le test musculaire.

En psychologie, c’est votre mental qui est acteur, c’est lui qui décide de ce qu’il veut dévoiler ou non. Le mental à des capacités incroyable, dont celle de se défendre. Pour nous protéger, le mental met en place des systèmes de défense inconscients tel que le déni, la dissimulation,  ou l’échappatoire. Ces comportements non conscientisés ont un effet « philtre » sur des situations de notre vie, dont le rôle va être de modifier la réalité d’un évènement, pour le rendre plus acceptable ou moins douloureux.

Par le biais de la parole, en racontant votre histoire, vos souvenirs, vos émotions, vous donnerez matière à travailler au psychologue sur toute la partie consciente de votre vie. En se basant sur vos récits, votre vécu et votre attitude, le rôle du  psychologue est d’analyser votre comportement afin de pouvoir vous conseiller et vous accompagner au mieux.

En kinésiologie, c’est votre corps qui est acteur, c’est lui qui donne les informations, grâce au test musculaire, le kinésiologue a accès à la partie inconsciente de votre vécu (la mémoire du corps) , ce que le mental à choisi d’occulter ou nier. En passant par le corps pour obtenir des informations, le kinésiologue court-circuite le mental ainsi que ses systèmes de défenses pour laisser s’exprimer le corps sur la réalité des évènements vécus.

Lors d’une séance de kinésiologie vous serez à mener à vous mettre en mouvement, qu’il s’agisse d’exercices physiques léger ou tu test d’un muscle. La parole aussi à sa place en kinésiologie, mais pas dans le même but, le kinésiologue n’analyse pas vos propos et ne fais ni déduction, ni conclusion, il va simplement observer la réaction de votre corps par rapport à vos mots. Le rôle du kinésiologue est de traduire ce que le corps essaye d’exprimer.

La complémentarité de la kinésiologie et la psychologie :

C’est la différence entre ces deux pratiques qui créent leur complémentarité.

« Les maux du corps sont les mots de l’âme. Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l’âme. »

Cette citation de Platon nous rappelle qu’il est important de considérer le corps et le mental comme un tout et non de les dissocier. Notre corps est affecté par notre état mental, et vice versa, il faut donc s’assurer de son bien-être mental en parallèle de son bien-être physique. Quand vous entamé un travail en psychologie (sur votre état mental, vos émotions, etc..), il est tout aussi important de considérer le corps qui lui aussi à beaucoup d’informations à donner.

Travailler sur votre état mental sans passer par le corps reviendrait à couper une mauvaise herbe sans arracher la racine, en surface on dirait que ça va mieux, mais en profondeur, le problème est toujours là. C’est exactement ce qu’il se passe quand lorsque l’on ne va pas chercher la racine de notre problème qui se trouve souvent dans l’inconscient.

Marine Beausoleil – kinésiologue à Lieusaint, Seine-et-Marne (77)